Les bénéfices de l'activité physique - Nicolas Aubineau, Diététicien Nutritionniste du Sport

Les bénéfices de l’activité physique

activité physiqueLes bénéfices de l’activité physique sont multiples. Auparavant, et pas si longtemps que ça, on disait de « BOUGER PLUS ». Oui, mais par rapport à quoi, à qui ? Quels sont les repères ? Un peu comme si on est sur la route sans les panneaux ou encore un plan d’entraînement sans temps de passage ou sans indications métriques ? A la sensation, possible… mais encore faut-il savoir se situer et se jauger, bien s’écouter et connaître ses limites.

 

Ainsi, il est surtout nécessaire de lutter contre la sédentarité, le fait de ne pas s’activer un peu tous les jours reste délétère pour l’organisme sur les moyen et long termes.

 

Les bénéfices de l’activité physique

Les bénéfices agissent sur toutes les sphères de l’organisme :

  • mentale : amélioration du bien-être psychologique, de la gestion du stress, de la régulation du sommeil, de la lutte contre la dépression, Alzheimer, démence, amélioration de l’activité mentale comme la mémorisation… ,
  • cardiovasculaire : prévention des maladies cardiovasculaires (infarctus du myocarde, angine de poitrine…), des troubles lipidiques (triglycérides, cholestérol…), tensionnels (prévention de l’hypertension artérielle ou HTA, glycémiques (prévention du diabète…), pléthoriques (prévention du surpoids, de l’obésité…) en favorisant le maintien du poids de forme,
  • ostéo-articulaire et musculaire : amélioration de la densité osseuse (prévention et réduction des risques d’ostéoporose, de fractures…), du développement musculaire (prévention de la sarcopénie, de la fonte musculaire…), prévention des lombalgies et douleurs dorsales…,
  • immunitaire : prévention des infections,
  • pulmonaire,
  • prévention sur certains cancers (poumon, sein, colon, rectum, prostate…),
  • intégration sociale (clubs, associations, compétitions, voyages sportifs…)
  • de manière générale sur la prévention du vieillissement cellulaire.

 

L’activité physique est un élément majeur de la santé, elle a une action positive lorsqu’elle est régulière et modérée. Un minimum de 3 fois par semaine, optimal tous les jours, est préconisé afin de faciliter la mise en œuvre d’une « empreinte positive » sur l’organisme. Il existe une mémoire cellulaire d’environ 48 heures. Donc, réitérer tous les deux jours minimum une activité physique permet de conserver cette empreinte. Aussi, l’activité physique a un impact sur la manière dont nos gènes sont exprimés en permettant leur expression qui est inexprimée lorsque nous sommes inactifs.

 

Ces derniers permettent de réguler l’état d’inflammation de l’organisme, impliqués notamment dans la régulation de la glycémie, l’athérosclérose, les neurodégénérescences ou encore le cancer. En conclusion, une activité physique régulière va stimuler l’expression de ces gènes et protéger l’organisme.

 

Quelques chiffres sur la sédentarité

D’après l’Organisation Mondiale de la Santé (OMS), à l’échelle mondiale, environ 2/3 des adultes ne sont pas assez actifs. En France, l’activité physique quotidienne n’a cessée de diminuer : + de 8 heures par jour en 1800, environ 6 heures en 1900, entre 4 et 5 heures en 1950, moins d’une heure au début des années 2000 dont plus de la moitié n’atteigne pas le niveau minimal de 30 minutes d’activité physique modérée par jour. C’est un constat et cela doit changer… et vite… très vite !

 

L’inactivité physique et ses conséquences

Les conséquences sont multiples, et au lieu de parler de bénéfices de l’activité physique, on pourrait plus parler de sédentarité comme facteur de morbidité et/ou mortalité.

 

Pour reprendre de manière générale et très simplifiée, l’inactivité physique favorise sur le temps chez l’Homme :

  • Un syndrome métabolique associant très souvent plusieurs paramètres (3 ou plus) :
    • surpoids, obésité, surcharge graisseuse abdominale,
    • dyslipidémies type triglycérides, LDL-cholestérol (« mauvais » cholestérol) élevé, HDL-Cholestérol (« bon » cholestérol) bas,
    • diabète de type II, intolérance au glucose, …

Remarque : Pour plus de précisons concernant les taux recommandés au niveau sanguin, je peux vous aiguiller vers l’article Comment lire une prise de sang.

  • Une augmentation du risque de maladies cardiovasculaires :
    • Hypertension Artérielle (HTA),
    • Athérosclérose, thrombose, Artériopathie Oblitérante des Membres Inférieurs (AOMI), Anévrisme Vasculaire Cérébral (AVC), Anévrisme de l’aorte abdominale…,
    • Angine de poitrine (Angor), Infarctus du Myocarde (IDM),…
  • Une augmentation du risque de maladies pulmonaires :
    • Maladies asthmatiques,
    • Broncho-Pneumopathie Chronique Obstructive (BPCO),
    • Bronchites chroniques,…
  • Une augmentation du risque de désordres neurologiques : apprentissage, mémoire, démence, neurodégénérescence (Alzheimer, …), dépression, anxiété, humeur…
  • Une augmentation du risque de troubles musculo-squelettiques : ostéoporose, fractures, arthrose, arthrite, sarcopénie, mobilité réduite…
  • Une augmentation du risque de troubles gastro-intestinaux : ralentissement du transit en général, constipation, troubles digestifs,…
  • Une augmentation du risque de cancers : sein, côlon, rectum, endomètre, prostate, pancréas,…
  • Et de manière générale : une baisse du rendement physique journalier, une fatigue chronique, des difficultés au niveau du sommeil (endormissement, réveils nocturnes, profondeur du sommeil…),…

 

En conclusion

Ainsi, il est préférable pour inciter les gens à prendre en charge leur santé de leur dire « Ne rester pas sédentaire, immobile, inactif ! » plutôt que de dire « Bouger plus ! ». L’Homme (avec un grand H) est né pour marcher, courir, nager, pédaler, ramper, grimper, bondir, sauter… Nous avons des bras, des jambes, des organes vitaux (cœur, poumons, reins, foie,..), il faut les activer de manière prophylactique un peu tous les jours afin de mieux les préserver sur le temps et ainsi ajouter de la vie aux années !

 

Cordialement.

 

Nicolas AUBINEAU
Diététicien Nutritionniste du sport et en clinique
Vous souhaitez avoir un suivi alimentaire personnalisé ? Voir les plus-values.

 

© Depositphotos.com / vale_t
© Depositphotos.com / Lazare

Summary
Les bénéfices de l'activité physique
Article Name
Les bénéfices de l'activité physique
Description
Les bénéfices de l’activité physique sont multiples. Je vous éclaire sur ce médicament naturel.
Author
Publisher Name
Nicolas Aubineau
Publisher Logo

Partager sur Facebook Partager sur Viadeo

Laisser un commentaire

Articles conseillés

Troubles digestifs et sport

Les troubles digestifs, chez les sportifs, sont responsables d'une majorité d'abandons et de contre-performances sur le terrain.

Lire l'article

Alimentation marathon

Voici des pistes primordiales pour bien gérer votre alimentation (avant, pendant et après la course).

Lire l'article

Magnésium et sport

Ingrédient primordial pour le sportif, voici ses intérêts et où en trouver dans son alimentation.

Lire l'article

Suivez moi sur Facebook

Liens

AFDNCroix rouge françaiseLivre prendre soin de son coeurCardioceanlivre trail coaching nutrition nicolas aubineauAthlete food livreMarathon food

INSCRIPTION NEWSLETTER

Nous respectons votre vie privée, vous pouvez vous désincrire quand vous le souhaitez

Fermer la fenêtre


Si vous souhaitez être au top sur l'alimentation sportive, inscrivez-vous à ma newsletter bimensuelle et recevez en EXCLUSIVITÉ et GRATUITEMENT mes nouveaux articles !

  • Comparatif des produits énergétiques du marché
  • Conseils alimentaires par sport
  • Recettes maison
  • Intérêts des nutriments, ingrédients