Vitamine K - Nicolas AUBINEAU

Vitamine K et anticoagulants

Vitamine K et anticoagulants
Noter cet article

vitamine kLa vitamine K est un micronutriment peu connu au sein de la population mais, elle a, comme les autres vitamines (B, C, D,…), une importance majeure au niveau métabolique pour le bon fonctionnement de l’organisme. Néanmoins, pour les personnes présentant des pathologies cardiovasculaires et nécessitant un traitement anticoagulant (ou AVK pour anti-vitamine K), la vitamine K est une notion plus courante et utilisée sur les plans nutritionnel et diététique.

Comme les vitamines A, D et E, la vitamine K est liposoluble, c’est-à-dire soluble dans les lipides (corps gras et matières grasses); on la trouve essentiellement dans les feuilles des légumes verts et en moindre quantité dans le foie, la viande, les céréales, les produits laitiers et les fruits.

 

 

Rôles de la vitamine K

– Coagulation sanguine, par l’activation de protéines vitamine K dépendantes qui jouent un rôle important dans la coagulation,

– Minéralisation osseuse (fixation du calcium dans les os),

– Croissance cellulaire.

 

Les sources de vitamine K

La vitamine K d’origine végétale, qui nous est apportée par l’alimentation, s’appelle phylloquinone (vitamine K1). La moitié de la vitamine K que nous assimilons est produite dans notre corps, par les bactéries coliques. La vitamine K d’origine bactérienne s’appelle ménaquinone (vitamine K2). On trouve cette forme de vitamine K aussi les huiles de poisson, le foie, les produits laitiers (lait, yaourt, fromage…) mais aussi le miso. Il existe une troisième forme, la ménadione (vitamine K3) d’origine synthétique.

 

Principales sources alimentaires: les légumes verts foncés en général dont le chou vert, chou de Bruxelles, chou brocoli, salade verte (laitue, scarole, roquette…), cresson, persil, épinard, haricot vert, pois, poireau, concombre, asperge, algues, huiles végétales (colza, olive, soja…), foie, huiles de poisson…

 

Remarque: la cuisson ne détruit pas la vitamine K.

 

Les besoins en vitamine K

Les besoins en vitamine K sont extrêmement faibles car le mécanisme de recyclage de la vitamine K par l’organisme est très efficace. On estime que ces besoins sont de 1 µg par kilo de poids corporel et par jour, besoins définis pour permettre une activité coagulante normale chez l’homme et la femme.

 

Les apports conseillés en vitamine K sont de 70 µg par jour pour un adulte. Les besoins sont couverts très largement par l’alimentation puisqu’un repas ordinaire d’adulte peut fournir entre 300 et 400 µg de vitamine K. Les femmes enceintes et allaitantes ont un besoin supérieur en vitamine K. La carence en vitamine K est très rare chez l’adulte. Elle se manifeste par des hémorragies cutanées et des ecchymoses. La carence, fréquente chez les nouveaux-nés, est traitée par une supplémentation en vitamine K.

 

Traitement par anticoagulants (anti-vitamine K ou AVK) et régime alimentaire

Les anticoagulants oraux agissent en bloquant une enzyme située dans les cellules du foie qui permet la mise en fonction de la vitamine K exogène (c’est-à-dire apportée par l’alimentation).

 

La dose prescrite doit tenir compte des habitudes alimentaires du patient et celui-ci doit être informé du fait qu’il ne doit pas modifier brutalement ses habitudes, en particulier en devenant soudainement un gros consommateur de légumes verts ou de foie de porc s’il ne l’était pas jusque là. Si de telles modifications se produisaient, la dose d’anti-vitamine K devrait être augmentée en conséquence. A l’inverse, une brutale réduction des apports alimentaires en vitamine K entraînerait un surdosage du médicament anticoagulant, la diminution de la consommation de légumes verts risquant alors d’entraîner une hypocoagulabilité.

 

La ligne de conduite est donc simple :

  • Gardez les mêmes habitudes alimentaires qu’avant l’instauration du traitement, si elles sont diversifiées, variées et équilibrées aux regard de vos besoins spécifiques,
  • Et évitez de cumuler dans la même journée plusieurs aliments très riches en vitamine K (par exemple du foie de porc avec des choux de Bruxelles !).

 

Conseil de prévention sur les régimes anti-vitamine K ou AVK

Il n’y a pas lieu de mettre en oeuvre des restrictions alimentaires injustifiées. La diversité, la variété et l’équilibre alimentaire restent des priorités.

 

Attention aux diététiques strictes et extrémistes d’éviction qui peuvent favoriser la survenue de déficience en vitamine K, par l’éviction d’un certain nombre de produits de manière anarchique et mal encadré!

 

Cordialement.

 

Nicolas AUBINEAU
Diététicien Nutritionniste du sport et en clinique
Vous souhaitez avoir un suivi alimentaire personnalisé ? Voir les plus-values.

© Pixabay / PeteLinforth

Partager sur Facebook Partager sur Viadeo

Laisser un commentaire

Articles conseillés

Le petit-déjeuner: est-ce obligatoire?

Existe t-il une importance à consommer un petit déjeuner équilibré pour débuter la journée de manière efficiente ?

Lire l'article

Comment lire une prise de sang

A quoi correspondent les différents taux analysés lors d'une prise de sang. Eléments de réponse.

Lire l'article

Omegas 3 et coeur

Ils ont de nombreuses vertus et pourtant, ils ne sont pas assez consommés par les français, voici comment y remédier.

Lire l'article
Nicolas Aubineau
6diplômes officiels
autour de la nutrition
(Sport, Santé, Prévention)
+ 800 000visiteurs par an
sur le site
+ 1500sportifs
suivis
7ouvrages
écrits et/ou co-écrits

Suivez moi sur Facebook

Liens

AFDN Croix rouge française Livre prendre soin de son coeur Cardiocean livre trail coaching nutrition nicolas aubineauAthlete food livre Marathon food

INSCRIPTION NEWSLETTER

Nous respectons votre vie privée, vous pouvez vous désincrire quand vous le souhaitez

Fermer la fenêtre


Si vous souhaitez être au top sur l'alimentation sportive, inscrivez-vous à ma newsletter bimensuelle et recevez en EXCLUSIVITÉ et GRATUITEMENT mes nouveaux articles !

  • Comparatif des produits énergétiques du marché
  • Conseils alimentaires par sport
  • Recettes maison
  • Intérêts des nutriments, ingrédients