Comment le cholestérol va-t-il jusqu’à nos cellules ?

  English version

Chemin du cholestérol

Comment le cholestérol va-t-il jusqu’à nos cellules ?

Le cholestérol est un produit lipidique, donc soluble dans les graisses et non pas dans l’eau. De ce fait, il ne se dissout pas dans le sang. Pour parvenir jusqu’aux cellules, il doit utiliser des transporteurs formés de protéines et de lipides.

Ces transporteurs, appelés lipoprotéines sont de deux catégories : les HDL,« High Density Lipoprotéines » (haute densité), et les LDL, « Low Density Lipoprotéines » (basse densité).

  • Les HDL contiennent plus de protéines que de cholestérol. Elles servent à recueillir le surplus de cholestérol et à le ramener vers le foie qui le transformera et l’éliminera avec la bile. Les HDL sont connues sous le nom de « bon cholestérol ». Plus on a de HDL, mieux l’élimination se fait.
  • Les LDL servent à véhiculer le cholestérol dans le sang. Elles le transportent vers les cellules qui en ont besoin. Elles contiennent plus de cholestérol que de protéines. En cas d’alimentation trop riche en cholestérol, elles ont tendance à se déposer sur les parois des vaisseaux sanguins et donc à les boucher. Les LDL sont connues sous le nom de « mauvais cholestérol ». Le danger apparaît quand le rapport entre les HDL et les LDL est bouleversé !!!!    

Quand les LDL sont trop nombreuses, les HDL débordées ne peuvent plus faire leur travail ! La graisse se dépose et entraîne la formation de plaques sur les parois des artères. Ces plaques réduisent alors le débit sanguin et limitent l’irrigation des organes. Elles peuvent se transformer en caillots et augmenter ainsi le risque d’accidents cardio-vasculaires.

L’excès de cholestérol est une des causes d’obstruction des artères (athérosclérose) chez l’homme et la femme. La fréquence des obstructions des artères du coeur (cardiopathie ischémique) augmente avec la quantité de cholestérol dans le sang (cholestérolémie).

A savoir

  • Un HDL élevé diminue le risque coronarien.
  • Le rapport entre le cholestérol total et les HDL doit être inférieur à 5 chez l’homme et 4,4 chez la femme.
  • Un taux normal de cholestérol total se situe entre 1,5 g/l et 2,0 g.L-1.
  • Un taux élevé de cholestérol total nécessite un dosage des LDL.

Remarque => les valeurs « normales » du taux de cholestérol chez l’adulte sont :  Cholestérol total : <2g/l ; LDL-CHO : <1.6g/l ; HDL-CHO : > 0.40g/l   

Sauf maladie héréditaire, votre taux de cholestérol est largement influencé par votre alimentation et votre activité physique (en qualité et quantité). Malheureusement, dans les pays occidentaux, les habitudes hygiéno-diététiques (alimentation, sédentarité, tabac…) favorisent largement l’augmentation du taux de cholestérol transporté par les LDL.

Comment se retrouve-t-on avec du cholestérol trop élevé ?

cholesterolConcernant l’apport alimentaire, un taux élevé est souvent la conséquence d’uneconsommation excessive d’acides gras saturés associée à une sous-consommation d’acides gras poly-insaturés, et une carence d’aliments riches en fibres. 

Le tabac favorise, quant à lui, l’augmentation du « mauvais » cholestérol et la diminution du « bon » cholestérol.

Enfin, l’activité physique type « endurance (marche, marche nordique, footing, vélo, rameur,…) majore le « bon » cholestérol.

Remarque : De nombreuses études scientifiques nous apprennent que la mortalité coronarienne chez la femme non ménopausée ne dépend pas du taux de cholestérol, sauf s’il est excessivement élevé. En effet, jusqu’à la ménopause, les femmes sont protégées par leurs hormones. Les œstrogènes diminuent le mauvais cholestérol et augmentent le bon. Et la supplémentation en œstrogènes chez la femme ménopausée lui assure le maintien de son immunité.

Conclusion

Ce qu’il faut retenir : un “point” de “bon” cholesterol en plus est meilleur qu’un “point” de “mauvais” cholesterol en moins. En d’autres termes, un « mauvais » cholestérol haut associé à un « bon » cholestérol haut est meilleur qu’un « mauvais » cholestérol bas associé à un « bon » cholestérol bas!!!

Alors, faites du sport et mangez « sain » en « usant et abusant » des aliments du terroir « naturels » et surtout des « bonnes matières grasses » comme les huiles végétales vierges de première pression à froid!

« Graissez intelligemment… car le bon gras, c’est pour la vie ! »

Sincèrement.

 

Nicolas AUBINEAU
Diététicien Nutritionniste du sport et en clinique

Chemin du cholestérol
5/5 - 6 votes

Partager sur Facebook Partager sur Viadeo

Laisser un commentaire

Articles conseillés

Ravitaillement marathon

ravitaillement marathon

Découvrez mes conseils pour optimiser votre ravitaillement sur marathon et ainsi avoir un apport énergétique simple et régulier

Lire l'article

Détoxifier son corps

Il est important de se détoxifier notamment après des repas très riches (Noël, 1er an...). Voici les explications.

Lire l'article

Curcuma : puissant antioxydant

Le curcuma a des vertus intéressantes pour les sportif: antioxydant, anti-inflammatoire... Mais quelle quantité prendre ?

Lire l'article

INSCRIPTION NEWSLETTER

Nous respectons votre vie privée, vous pouvez vous désincrire quand vous le souhaitez

Fermer la fenêtre


Si vous souhaitez être au top sur l'alimentation sportive, inscrivez-vous à ma newsletter bimensuelle et recevez en EXCLUSIVITÉ et GRATUITEMENT mes nouveaux articles !

  • Comparatif des produits énergétiques du marché
  • Conseils alimentaires par sport
  • Recettes maison
  • Intérêts des nutriments, ingrédients