Le lien nutrition et santé

Les BCAA dans le sport

Par Nicolas — 5 minutes de lecture
bcaa et sport

Largement reconnus dans le monde du bodybuilding et de la musculation en général, les documentations sur les BCAA (ou acides aminés ramifiés) fleurissent de partout dans les revues spécialisées ou les articles web. Les vertus mises en avant sont : anabolisants, anti-cataboliques, prise de masse, définition musculaire… Seulement, leurs effets positifs ne s’arrêtent pas qu’à ces activités très spécifiques. En effet, les BCAA participent positivement à d’autres niveaux physiologiques comme sur l’économie d’énergie, la fatigue nerveuse centrale, sur l’équilibre anabolisme (construction) / catabolisme (destruction) des tissus notamment musculaires… notions clés chez les adeptes de l’ultra-endurance (ultramarathon, 100kms, 24 heures, raid, ultratrail, triathlon longue distance, Ironman, Marathon des Sables…) mais pas que. Un véritable actif en lien avec la nutrition et santé.

Qu’est-ce que les BCAA ?

Les BCAA (Branched Chain Amino Acid – Acides aminés branchés) sont des acides aminés qui, au niveau structurel, constituent approximativement un tiers des protéines du muscle squelettique. Ce sont des acides aminés ramifiés composés de la leucine, de l’isoleucine et de la valine.

Les BCAAs sont des acides aminés essentiels que le corps ne sait pas les synthétiser, il est donc impératif d’en consommer par un apport exogène tels que l’alimentation ou les compléments alimentaires.

Quels sont les bienfaits des BCAA dans les sports d’endurance ?

L’alimentation au cours d’un effort de longue durée est un facteur déterminant, non seulement pour la performance, mais aussi pour se sentir mieux dans sa course. Je peux souvent lire à droite et à gauche que les nutriments importants en course sont essentiellement les glucides (glucose, fructose, dextrose, maltodextrines pour ne citer que les principaux), le sel (sodium essentiellement) et quelques autres minéraux (magnésium, potassium, calcium,…) et vitamines (B, C, D, E…).

En réalité, on peut également citer les Acides Aminés Ramifiés également nommés BCAA. De nombreuses équipes de recherche spécialisées en Sciences du Sport portent un grand intérêt à la consommation de BCAA lors de la réalisation d’un exercice de longue durée.

Pourquoi consommer des BCAA pendant l’effort ?

En plus de leur rôle de matériaux de construction, les BCAAs interviennent également dans différents processus biologiques importants lors d’un effort, trois notamment :

  • Lors d’une course de longue durée, l’organisme utilise les BCAA des muscles pour produire de l’énergie, induisant ainsi une dégradation de l’architecture de nos muscles. Or, les études scientifiques montrent que consommer des BCAA pendant un exercice permet justement de diminuer cette dégradation ;
  • La consommation de BCAA pendant l’effort peut être bénéfique pour économiser le glycogène musculaire. Il est important de souligner qu’une diminution importante de ce carburant entraîne l’apparition de la fatigue et potentiellement l’arrêt de l’exercice. Ainsi, toute stratégie qui vise à économiser les stocks de glycogène pendant un effort sera intéressante pour améliorer la performance ;
  • L’apport de BCAA pendant un effort de longue durée est intéressant pour agir sur ce que l’on appelle la fatigue centrale. En d’autres termes, la consommation de BCAA pendant ce type d’effort peut diminuer la « fatigue nerveuse ». Ainsi, en conservant un certain niveau d’excitation pendant l’effort, la prise de BCAA pourra contribuer à améliorer la performance et/ou la sensation de bien-être en course. Plusieurs études ont été conduites sur ce sujet.

Quelle quantité de BCAA consommer pendant l’effort ?

Question dosage, pour avoir un effet, retenez que la quantité de BCAA ingérée doit être de l’ordre du gramme par heure pour obtenir un effet et que l’apport protidique par heure doit être au minima de 5g sur les épreuves de longue durée. Cet apport pourra se faire via les boissons de l’effort, les boissons de récupération, les barres, les gels, les comprimés, les gélules,… mais aussi tout simplement par des aliments naturellement protéiques comme le fromage, la viande séchée, le jambon, les algues (spiruline…), les fruits protéoléagineux (noisettes, amandes…) et leurs purées associées…

En conclusion sur les BCAA

Il existe des nutriments intéressants, autres que les glucides notamment, à consommer lors de la réalisation d’un exercice. Les BCAA en sont un bel exemple. Il faudra retenir que leur consommation lors d’un effort de longue durée :

  • permet de réduire la dégradation de nos muscles actifs,
  • contribue à minimiser la dégradation des stocks de glycogène,
  • permet de diminuer le phénomène de « fatigue nerveuse centrale ».

Ensuite, il s’agira d’intégrer correctement cet ou ces élément(s) dans un schéma nutritionnel à l’effort qui sera propre et spécifique à chaque athlète (goûts, préférences…), sa discipline et ses compétitions.

Autres articles intéressants sur la nutrition et santé

 

Nicolas AUBINEAU
Diététicien Nutritionniste du sport et en clinique

4.6/5 - (141 votes)