Sodium et sport - Nicolas AUBINEAU

Zoom sur des nutriments, des actifs et leurs importances pour le sportif au quotidien ou le jour j.

Sodium

sodiumL’eau pure est moins bien assimilée que l’eau additionnée de sodium (Na) et encore moins que l’eau accompagnée de sodium + glucides (glucose/fructose/maltodextrines). C’est un fait. L’effet du sodium sur l’hydratation est ainsi très pertinent chez le sportif ! Aussi, il faut savoir qu’une boisson énergétique doit avoir un ratio spécifique de glucides / vitamine B1 / sodium pour être appelée comme telle.

 

Apport de sodium (Na) pendant l’effort : apport nécessaire mais attention aux quantités !

Comme précisé précédemment, comparée à l’ingestion d’eau seule, la consommation en quantité correcte de sodium avec de l’eau pendant la réalisation d’un exercice permet de promouvoir la prise de boisson, de permettre une prise améliorée et augmentée de « liquide », donc d’améliorer l’hydratation, ou plutôt de limiter la déshydratation à l’effort.

 

Aussi, l’adjonction de sodium permet de mieux maintenir les volumes plasmatiques et extracellulaires. En effet, elle limite la baisse du volume plasmatique pendant l’exercice (ce volume plasmatique correspond au volume de sang en d’autres termes) et améliore la retenue du volume liquidien extracellulaire. In fine, cela aide le sportif ou la sportive à diminuer la fréquence de ses mictions, ce qui lui permet de gagner du temps dans sa course et de ne pas passer son temps sur le bas-côté de la route !

 

Enfin,  cet apport permet de limiter la baisse de la concentration plasmatique en sodium (appelée hyponatrémie pour une valeur inférieure à 130mmpl.L-1). Cela est valable surtout pour les épreuves de très longues durées (ultratrail, raids, 100kms, Ironman®, et autres épreuves extrêmes en tout genre !)… et qui sont réalisées dans des conditions environnementales chaudes où les phénomènes d’évaporation et de transpiration sont importants (Marathon des Sables, Ironman® de Nice, étapes du Tour de France…). En cas d’apport insuffisant en sodium au regard du volume hydrique absorbé,  il peut y avoir l’apparition d’une hyponatrémie symptomatique constituant une urgence médicale absolue (apparition de troubles neurologiques pouvant aller jusqu’au coma). Il n’y a pas de valeur précise concernant un apport de sodium par heure d’effort, il semble cependant correct à l’heure actuelle et à la vue des travaux de recherches, des retours terrains, qu’un apport  d’environ 400 à 500mg de sodium (soit 1,2 à 1,5g de chlorure de sodium = « sel ») par heure, voire plus, soit satisfaisant pour des épreuves de longue durée et/ou en ambiance chaude.

 

A l’inverse, les barres énergétiques  et les gels énergétiques ne permettent pas d’apporter de manière significative et importante le sodium requiert par l’effort.

 

Zoom sur les pastilles de sel et boisson maison

Les pastilles de sel sont souvent utilisées mais je déconseille leur prise car c’est la meilleure voie pour accentuer la déshydratation et provoquer des troubles digestifs (par effet osmotique ou d’osmose => « l’eau quitte l’organisme ») délétères pour la performance finale, car très souvent cela est synonyme d’abandon !

 

Ne saler jamais trop vos boissons « maison » qui pourrait plus favoriser la « non prise » que la « prise » par écœurement (comme pour le sucré), et ainsi serait préjudiciable sur votre hydratation pendant l’effort. Car boire un minimum de 0,5L/heure sur plusieurs heures d’eau salée ou du sirop (si trop sucré), ce n’est pas motivant ! Sans oublier que 300mg de sodium n’équivaut pas à 300mg de sel ! Pour information, le sel alimentaire, appelé couramment « sel de table », contient environ 40% de sodium (Na) et environ 60% de chlorure (Cl). La fleur de sel, moins raffinée que le sel fin, est moins dense en sodium.

 

Après l’effort : toujours aussi important pour faciliter la récupération !

Il est intéressant d’avoir des apports pertinents en sodium pour compenser les pertes sudorales liées à l’effort. Plus cet apport est précoce, meilleur est le rétablissement de l’équilibre hydrominéral, et la récupération est ainsi optimisée ! Cela est d’autant plus important lorsque les athlètes doivent accomplir plusieurs séries d efforts longs et/ou intenses rapprochés, comme les épreuves à étapes du Tour de France, du Marathon des Sables et autres équivalents, de certains raids, tournois… Dans tous les cas, ce sera toujours meilleur que l’eau seule !

 

Je conseille généralement une boisson de récupération adaptée sur ce plan, qui apporte en parallèle protéines, glucides, lipides de qualité ainsi que d’autres minéraux et vitamines spécifiques, ainsi que des citrates bien tolérés sur le plan digestif (citrate de sodium). La proportion de sodium restant généralement dans les mêmes proportions. Les eaux riches en bicarbonates, et notamment en bicarbonate de sodium, sont intéressantes aussi après et moins pendant, en raison de leur conséquences plus ou moins dérangeantes au niveau digestif chez certains athlètes (la sensibilité à l’effort est généralement augmentée et les troubles digestifs sont assez fréquents).

 

En conclusion

Je conseillerai donc, par principe de précaution, une boisson énergétique correctement dosée en sodium (permettant d’apporter entre 300 et 400mg de sodium à l’heure) pendant l’effort et une boisson de récupération adaptée après. Vous pouvez voir mon comparatif de boissons du marché du sport qui tient compte de ce facteur sodium (entre autres).

Sincèrement.

 

Nicolas AUBINEAU
Diététicien Nutritionniste du sport et en clinique
Vous souhaitez avoir un suivi alimentaire personnalisé ? Voir les plus-values.

Résumé
Vous avez aimé? Notez cet article!
Nom de l article
Sodium
Description
Diététicien Nutritionniste du sport, je vous propose un article sur le sodium si important durant l'effort et souvent sous-dosé dans les boissons du commerce.
Auteur
Nom du publieur
Nicolas Aubineau
Logo du publieur
5 Basé sur 208 Note(s)

Partager sur Facebook Partager sur Viadeo

Un commentaire pour “Sodium
1 Pings/Trackbacks pour "Sodium"
  1. […] une hydratationla plus correcte possible et éviter un surplus de pertes minérales (sodium, potassium, magnésium…), clé de voûte de la […]

Laisser un commentaire

Articles conseillés

Maltodextrine : mythe ou réalité ?

malto home

On lit partout qu'il faut en consommer les 3j qui précèdent une course mais est-ce efficace ? Démonstration !

Lire l'article

Comparatif des produits du marché

comparatif gel HP1

Quels boissons, barres et gels énergétiques du marché français choisir ? Voici mes comparatifs.

Lire l'article

Régime Dissocié Modifié

régime dissocié modifié

Voici un régime que je conseille la semaine qui précède votre course, plus adapté que le Régime Dissocié Scandinave !

Lire l'article
Nicolas Aubineau
6diplômes officiels
autour de la nutrition
(Sport, Santé, Prévention)
+ 800 000visiteurs par an
sur le site
+ 1500sportifs
suivis
7ouvrages
écrits et/ou co-écrits

Suivez moi sur Facebook

Liens

AFDN Croix rouge française Livre prendre soin de son coeur Cardiocean livre trail coaching nutrition nicolas aubineauAthlete food livre Marathon food

INSCRIPTION NEWSLETTER

Nous respectons votre vie privée, vous pouvez vous désincrire quand vous le souhaitez

Fermer la fenêtre


Si vous souhaitez être au top sur l'alimentation sportive, inscrivez-vous à ma newsletter bimensuelle et recevez en EXCLUSIVITÉ et GRATUITEMENT mes nouveaux articles !

  • Comparatif des produits énergétiques du marché
  • Conseils alimentaires par sport
  • Recettes maison
  • Intérêts des nutriments, ingrédients