Le lien nutrition et santé

Le microbiote intestinal, votre allié santé

Par Nicolas — 7 minutes de lecture
microbiote intestinal

Avant de parler de microbiote intestinal et de son rôle majeur pour notre santé, il faut partir de la base, du terrain qui reçoit les aliments, c’est-à-dire l’intestin. Cet organe est l’interface le plus vaste avec le milieu extérieur (environ 300m², soit l’équivalent de la surface d’un terrain de tennis !). Cette étendue est nécessaire pour la digestion et l’absorption des nutriments, la fonction principale de l’intestin. Néanmoins, cette interface expose l’organisme aux agents nocifs provenant de l’extérieur : micro-organismes en tous genres, antigènes, toxines, polluants…

Qu’est-ce que le microbiote intestinal ?

Le microbiote intestinal (ou flore intestinale) est l’ensemble des micro-organismes contenus dans notre système digestif. Son équilibre est essentiel pour la santé car de nombreux micro-organismes (bactéries) sont bénéfiques, d’autres peuvent être novices et déclencher des maladies.

La flore intestinale compte approximativement 100.000 milliards de bactéries, soit plus de 10 fois le nombre de cellules totales du corps humain. La flore est composée, chez l’homme adulte sain, d’environ 400 souches bactériennes, et elle constitue entre 1/3 et 2/3 du poids des selles, dû à sa croissance journalière. Pour information, on peut citer les Streptococcus, Lactobacillus, Bacteroides, Clostridium, Bifidobacterium…

La composition du microbiote intestinal varie énormément en quantité et qualité, le long du tube digestif. Plus on descend vers le côlon, plus la flore est dense et anaérobie (ne survit qu’en absence d’oxygène).

Quel impact a la flore intestinale sur la santé ?

La flore intestinale a 3 fonctions principales sur la santé :

  1. Digestion des aliments : la flore intestinale fermente dans le colon tous les résidus alimentaires non digérés dans l’intestin grêle. De plus, elle permet de synthétiser des acides gras à chaînes courtes ainsi que les vitamines K B8 et B12.
  2. Effet barrière : c’est cette fonction barrière, avec laquelle l’immunité est très étroitement liée, qui a pour but de contrôler le passage de molécules (notion de perméabilité) et de micro-organismes (notion de translocation). L’épithélium est la frontière physique délimitant le milieu intérieur et extérieur, couche unitaire de cellules liées entre elles par tout un ensemble de protéines spécifiques appelées jonctions intercellulaires. Tout ce qui franchit cet épithélium depuis l’extérieur se retrouve dans le milieu intérieur et, est donc susceptible de rejoindre la circulation périphérique et in fine d’atteindre la totalité du corps humain. Le microbiote doit protéger l’organisme des bactéries qui lui sont néfastes (appelées également pathogènes).
  3. Boost du système immunitaire : elle exerce une stimulation permanente du système immunitaire où plus de la moitié des cellules immunitaires sont situées dans l’intestin.

C’est pour ces 3 raisons qu’il est primordial de prendre soin de son microbiote intestinal avec une alimentation adaptée et des probiotiques. J’aborderai cela dans la suite de l’article.

Qu’est-ce qui peut dérégler le microbiote intestinal ?

Pour rappel, il existe deux flores :

  • La flore endogène est l’ensemble des espèces microbiennes cohabitant dans le tube digestif et capable de s’y multiplier ;
  • La flore exogène ou de passage, représente les espèces traversant le tube digestif sans pouvoir le coloniser.

La flore intestinale est en état d’équilibre dynamique, ce dernier pouvant être modifié dans sa composition ou son fonctionnement par l’action de différents facteurs, on parle de dysbiose. Les principaux facteurs sont :

  • Le déséquilibre de l’alimentation en qualité et/ou quantité, l’alimentation industrielle, la junkfood…;
  • Le sommeil de mauvaise quantité et/ou qualité ;
  • Le vieillissement ;
  • Le tabac ;
  • Le stress oxydatif ;
  • L’obésité ;
  • L’inflammation chronique ;
  • Le déséquilibre acido-basique chronique ;
  • Les médicaments comme les anti-inflammatoires non stéroïdiens (AINS), les antibiotiques (ATB)… les chirurgies ;
  • Le stress dans sa globalité comme on le connaît à l’heure actuelle : familial, professionnel… ;
  • Le sport de haut-niveau, amateur ou professionnel, que ça soit le cyclisme, le trail, le triathlon, le rugby, le tennis, le football… entrainant des désordres péristaltiques, des ondes de choc, des saignements et autres troubles digestifs…

Le lien entre système immunitaire et microbiote intestinal

Le tissu lymphatique est formé par l’ensemble des organes où résident les lymphocytes et d’autres cellules du système immunitaire. Le tissu lymphatique associé à la muqueuse intestinale représente environ 70% du nombre total de cellules immunitaires de notre organisme.

L’intestin représentant la plus grande surface d’échange avec le milieu extérieur, il est normal que 2/3  des défenses de l’organisme se situe au niveau de ce carrefour digestif.

Le tissu lymphatique associé à la muqueuse intestinale a 2 rôles principaux :

  • La vigilance qui se réalise grâce à la captation directe d’antigènes dans la lumière intestinale et à la reconnaissance d’antigènes d’origine infectieuse ayant traversé la barrière intestinale. Une réaction immunitaire appropriée est alors mise en place pour prendre en charge ces antigènes.
  • La tolérance, autre fonction importante car l’intestin est en contact permanent avec des antigènes alimentaires et environnementaux. La plupart de ces antigènes sont inoffensifs, une réaction chronique et incontrôlée de type inflammatoire serait délétère pour l’organisme. Ainsi, le système immunitaire intestinal de base est refoulé pour autoriser cette tolérance.

Avoir un microbiote intestinal en bonne santé est primordial pour que vous soyez vous-même en bonne santé.

Quelles conséquences provoquent un déséquilibre du microbiote intestinal ?

Le déséquilibre du microbiote intestinal est à l’origine de développement de pathologies, maladies diverses pour lesquelles l’individu développe un terrain favorable comme des :

  • Troubles digestifs : ballonnements, reflux gastro-œsophagiens (RGO), diarrhée, constipation… ;
  • Maladies inflammatoires : Maladie de Crohn (MC), Rectocolite Hémorragique (RCH), polyarthrite, tendinites… inflammations diverses de l’organisme ;
  • Intolérances, allergies alimentaires diverses et variées : gluten, lactose…
  • Syndrome de l’intestin irritable…

Les probiotiques, une solution pour le microbiote intestinal

Les probiotiques sont des micro-organismes vivants qui, lorsqu’ils sont ingérés en quantité adéquate, ont des effets bénéfiques sur l’organisme hôte en améliorant les propriétés de sa flore intestinale.

Quelques probiotiques connus: Bifidobactérium, Bacillus , Lactobacillus, Streptococcus, Saccharomyces…

Pour rééquilibrer un microbiote intestinal qui serait mis à mal, l’apport de ferments lactiques par voie orale est recommandé. Les probiotiques les plus largement utilisés sont les préparations à base de bifidobactéries, de lactobacilles et de streptocoques lactiques (bactéries identiques à celles qui composent notre flore dominante et sous dominante naturellement présentes dans l’intestin).

Contrairement aux bactéries résidentes, les probiotiques ne colonisent pas durablement le tube digestif mais transitent seulement.

Il existe des probiotiques naturels que l’on trouve dans les aliments tels que les yaourts et laits fermentés, dérivés de soja ou encore les olives.

En conclusion sur le microbiote intestinal

Le microbiote intestinal est très performant mais, parfois, suite à divers événements, il peut être mis à mal. Prenez soin de lui au quotidien… c’est la porte d’entrée de votre organisme qui rayonne au travers de votre organisme de la tête aux pieds ! 🙂 Il existe de nombreuses voies permettant de VIVRE sereinement au niveau digestif, pour ne citer que les principales : activité physique chronique, alimentation équilibrée, sommeil en qualité et quantité, hydratation suffisante, méditation, relaxation… complémentation en probiotiques encadrée et aiguillée par des professionnels qualifiés (médecins, diététiciens nutritionnistes, psychologues, éducateurs en Activité Physique Adaptée (APA)…

Mes autres articles en lien avec la prévention et la santé

 

Nicolas AUBINEAU,
Diététicien Nutritionniste du sport et en clinique