Gaële GIOT - témoignages | Nicolas Aubineau

Merci à toutes et tous pour vos témoignages. Cf. pages 2, 3, 4, 5, 6 et 7

Gaële Giot – Ultra trail

gael gigot Peux-tu me dire comment tu as connu mon site ?

Je ne connaissais pas ton site, c’est mon entraîneur qui m’a proposé de prendre contact avec toi car après la CCC, je me posais beaucoup de questions sur la gestion de l’alimentation en ultra trail.

 

Pourquoi avoir franchi le pas et avoir fait appel à mes prestations ?

Je me suis décidée à te contacter et travailler avec toi car je me suis rendue compte que je m’entraînais beaucoup, que je pensais bien réparer mes courses au niveau physique mais que je gâchais une bonne partie de cette préparation et de mes compétences parce que je ne parvenais pas à gérer correctement mon alimentation sur des courses au delà de 10heures. C’est dans les 4 dernières heures de la CCC que j’ai pris conscience de cela. Je n’arrivais plus à boire ni  manger, j’ai fait deux hypoglycémies et j’ai fini dan sun état lamentable alors que physiquement, musculairement, et mentalement, je tenais le choc.

 

Qu’est-ce que cela t’a apporté à ta gestion alimentaire d’avant prestation ?

Je me sui rendu compte que je ne mangeais pas assez (en quantité) et que je négligeais trop certains aliments comme les féculents et les protéines. Voire que je négligeais mon alimentation qui était secondaire. En gros, je faisais avec ce que j’avais et mes envies ou mon temps de disponible le midi.

 

Concrètement, qu’est-ce que cela a modifié à ton « alimentation habituelle » ?

Déjà ma vision de l’alimentation. Jai pris pleinement conscience qu’en m’entraînement 6 fois par semaine, elle faisait partie de l’entraînement. J’ai appris à manger plus en quantité. A mettre des féculents à chaque repas et a essayer de manger plus de protéines, ce qui est plus difficile pour moi. J’ai aussi pris plus de temps pour manger le midi parce que je ne pouvais plus avaler ces nouvelles quantités en 15 minutes. J’ai rajouté des fruits et surtout enlever beaucoup de sucres rapides naturellement parce qu’en suivant mon plan alimentaire, je n’en avais plus autant envie.

 

Est-ce que l’alimentation t’a parue difficile à suivre dans ta vie de tous les jours ?

Parfois oui. Parce qu’il faut avoir beaucoup de produits frais et qu’il faut préparer la veille pour le lendemain midi et qu’il faut dans cette préparation qu’il y’a ait les 3 aliments de base: légumes, féculents, protéines. Je n’arrive pas toujours à m’organiser pour préparer tout cela avant d’aller au travail. Cela signifie plus de petites courses dans la semaine et je n’aime pas vraiment les faire.

 

Comment vois-tu l’alimentation maintenant par rapport à avant ?

J’ai répondu en partie. Pour moi, elle est une alliée. Elle m’aide à prévenir fatigue et blessures, à me sentir mieux dans mon corps et plus en forme.

 

Est-ce que cela a changé quelque chose dans ton comportement alimentaire ?

Oui totalement. Cela a changé ma façon d manger et mon rapport à la nourriture. Maintenant je sais que pour perforer et digérer tous mes entrainements, je dois manger beaucoup et plus qu’à ma faim. Et ça ce n’est pas toujours facile. J’ai d’ailleurs recours à une petite balance alimentaire pour être sûre d’ingurgiter les doses prescrites! 😉 Parce que naturellement je mange beaucoup moins.

 

Vois-tu une amélioration pertinente de tes performances, une meilleure faculté à récupérer, une diminution de la fréquence de tes blessures, une amélioration de ton état de forme…?

J’ai clairement ressenti une amélioration de mes performances au début du programme au trail du petit ballon et à la Maxi race où je me suis sentie solide. Sans coups de mou due au manque d’alimentation même si j’ai ressenti des états nauséeux encore un peu. Au niveau de la récupération, je n’ai rien constaté mais peut-être parce qu’après une course, je relâche tout, et ne suis pas trop mon plan pendant quelques jours. Je mange à l’envie. Par contre cela a bien diminué mes blessures (tendinites, contractures musculaires) et je me sens beaucoup plus en forme dans mes journées de travail par exemple. J’ai moins de coups de fatigue.

 

Au final, ton ou tes objectif(s) a été ou ont été atteint(s) ?

Je dirais que je n’ai pas encore atteint mon objectif alimentaire sur l’ultra. C’est encore un calage à trouver. je continue à me trouver dans des états nauséeux et à avoir du mal à manger quelque chose. Par contre, je me force beaucoup plus qu’auparavant. Je te solliciterai peut-être à nouveau pour que tu m’aides sur ce sujet.

 

Est-ce que tu conseillerais mes plans à des proches ? Pourquoi ?

Oui je conseillerais tes plans à d’autres coureurs parce que tu as une approche intéressante, tu connais ton sujet, tu connais le milieu sportif et l’effort que cela demande. Tu as une approche très scientifique que je ne comprends pas toujours avec mon cerveau de littéraire 😉 Mais je te sens (c’est comme ça que je fonctionne à la sensation) solide dans ce que tu fais et passionné.

 

Principaux résultats :

1ère femme Grand Raid 73 en 2012, 9ème sénior CCC 2013, 5ème sénior Ice Trail Tarentaise 2013, Vainqueur au trail blanc de Cornimont 2014, 5ème sénior Maxi Race 2014.

Partager sur Facebook Partager sur Viadeo

[manual_related_posts]
Nicolas Aubineau
6diplômes officiels
autour de la nutrition
(Sport, Santé, Prévention)
+ 1 700 000visiteurs par an
sur le site
+ 2500sportifs
suivis
7ouvrages
écrits et/ou co-écrits

Suivez-nous sur Facebook !

Facebook Pagelike Widget