Les allergies alimentaires

Allergie et régime sans lactose

Par Nico — 4 minutes de lecture
regime sans lactose pour le sport

Parmi les différentes allergies existantes, l’allergie au lactose (et non une allergie au lait) est la 1ère allergie présente chez les enfants. On estime entre 2 et 4% des enfants qui en sont victimes, à cela, il faut ajouter certains adultes qui ont de plus en plus de mal à digérer le lait sans pour autant parler d’allergie. Forcément, dans le sport, c’est un vrai handicap notamment quand vous avez des protéines de lait dans un produit. Nous allons voir et expliquer tout cela.

Qu’est-ce qu’une allergie au lactose ?

Une allergie au lactose est présente quand l’organisme montre un déficit en lactase, enzyme digestive nécessaire à la digestion du sucre du lait : le lactose, disaccharide composé d’une molécule de glucose et d’une molécule de galactose. L’assimilation de ce sucre se réalise au niveau de l’intestin grêle.

Remarque : Cette intolérance est très rare chez les très jeunes enfants et devient plus courante à partir de cinq ans.

Quels sont les symptômes d’une allergie au lactose ?

Par conséquent, la consommation de lait ainsi que de produits laitiers favorise l’apparition de troubles digestifs (le lactose passe dans l’intestin sans avoir été digéré) : ballonnements, douleurs abdominales, diarrhées, vomissements, constipation. Concernant le délai d’apparition des troubles, cela peut aller d’une dizaine de minutes à plusieurs heures après l’ingestion et peuvent durer jusqu’à plusieurs jours selon le degré d’intolérance. Ce dernier est variable d’un individu à l’autre. Certaines personnes ne produisent pas ou pas suffisamment de lactase. Aussi, la quantité des aliments se trouvant déjà dans le système digestif, la forme sous laquelle le lactose est ingéré (liquide, solide…), les états physique et psychologique de la personne, la composition de sa flore intestinale ont des influences non négligeables.

Quel traitement, solution pour l’éviter ?

Le lactose est présent dans le lait de presque tous les mammifères (vache, brebis, chèvre…). Il est important de ne pas exclure totalement tous les produits laitiers, source naturelle de calcium très bien assimilé, et il est important pour chaque personne de consommer ceux que l’on tolère le mieux.

Ainsi, très bien assimilés, les fromages à pâte dure (emmental, gruyère…) et extra-dure (parmesan) ne contiennent plus de lactose contrairement aux fromages à pâte semi-dure ou molle (camembert, brie, tomme,…)  où le lactose est encore présent, mais à l’état de traces. Aussi, les fromages frais (fromage blanc, faisselle, jonchée…) se digèrent bien, le lactose ayant été digéré partiellement par les bactéries lactiques, mais il reste quand même un peu de lactose.

Un seul conseil : testez votre seuil de tolérance personnel et regardez ce que vous pouvez apporter à votre corps sans créer de troubles.

Régime sans lactose et sport

Enfin, je terminerai par prévenir les sportifs et sportives sur l’intérêt de lire attentivement la liste des ingrédients au niveau des étiquettes. On retrouve le lactose fréquemment dans l’industrie pour la réalisation de produits transformés (exemple des plats cuisinés, barres énergétiques). Pour les personnes très intolérantes, il est nécessaire de  bien prendre en compte les sources qui en apportent : lait en poudre entier ou écrémé, petit-lait ou lactosérum, liquide ou en poudre. Voici des exemples de recette sans lactose.

Mes autres articles abordant les allergènes alimentaires

 

Nicolas AUBINEAU
Diététicien Nutritionniste du sport et en clinique