Témoignages sur mes suivis alimentaires

William Moussion – Ironman

Par Nicolas — 2 minutes de lecture
Nicolas Aubineau

Principales courses:

Ironman de Nice en 2018 – 13h48

Triathlon L à la Fierté – 5h38

2 fois le triathlon Half de Royan – 5h55 et 5h53

Marathon de Barcelone en 2016 – 4h08

 

Peux-tu me dire comment tu as connu mon site ? 
Pourquoi avoir franchi le pas et avoir fait appel à mes prestations ?


J’ai connu ton site par mon coach, qui me l’a conseillé. De plus,  je savais que, pour préparer un Ironman, je devais m’entourer d’un spécialiste de la nutrition. Néanmoins, je ne voulais pas me priver et être trop strict. Je ne voulais pas non plus me doper aux « protéines » ou toute autre nourriture non naturelle.

 

Qu’est-ce que cela t’a apporté à ta gestion alimentaire d’avant prestation ? 
Concrètement, qu’est-ce que cela a modifié à ton « alimentation habituelle » ?


Franchement, le changement s’est tellement fait au fil de l’eau que je n ai pas réellement vu de changement brutal. Bien sûr , j’ai du prendre des compléments alimentaires en plus, et manger différemment mais, comme il faut manger de tout, l’adaptation a été vraiment très simple.

De plus, sur 40 semaines d’entraînement, je ne suis presque pas tomber malade (8j seulement pour une infection pulmonaire).

 

Est-ce que l’alimentation t’a parue difficile à suivre dans ta vie de tous les jours ?


Non, car comme je le disais, on peux manger de tout.

 

Comment vois-tu l’alimentation maintenant par rapport à avant ?


Je vois que c’est très important, pour la phase d’entraînement mais surtout pour la récupération. Je sais que, si je dois re-préparer une épreuve, il faudra que je me concentre sur ce sujet.

 

Est-ce que cela a changé quelque chose dans ton comportement alimentaire ? 
Vois-tu une amélioration pertinente de tes performances, une meilleure faculté à récupérer, une diminution de la fréquence de tes blessures, une amélioration de ton état de forme 

Effectivement, je viens d’en parler au dessus. Le moment où cela m’a fait tilt, c’est le jour où j ai fait 5h de velo le matin, puis 1h30 de cap le soir. Le lendemain encore 5h. En temps normal , jamais je n’aurais enclencher le vélo le lendemain, et là, c’est passé.

Commentaires

Laisser un commentaire

Votre commentaire sera révisé par les administrateurs si besoin.