Intérêts d’un plan personnalisé

Plan alimentaire personnalisé : indissociable de l’entrainement optimisé

L’alimentation intègre totalement la démarche de performance chez le sportif,composante essentielle de l’hygiène de vie. La majorité s’accorde à essayer de suivre un ensemble de règles diététiques de base simples, le moins contraignant possible, et adaptables au regard de la vie de tous les jours (professionnelle, familiale…). Sur le papier, c’est joli, mais en pratique, si le résultat est potentiellement positif à court terme (un mois maximum), il l’est moins à moyen ou long terme !

Cette forme d’échec est en grande partie due à une inadéquation entre ces conseils généraux et la particularité même de chaque sportif (métabolisme, habitude alimentaire, horaires…) !

 

Attention aux généralités !

Quand je parle de conseils généraux, je sais que pour la majorité des sportifs, la diététique n’est pas une priorité et elle est souvent basée soit sur les généralités trouvées sur internet (par des personnes plus ou moins compétentes, les fameux « coachs nutrition ») où il y de tout et son contraire,soit sur les exemples de suivi diététique établit pour une autre personne. Je vais prendre 2 exemples pour vous expliquer concrètement :

  • Votre camarade d’entrainement fait ses séances de 400 m en 1’15 (suite aux recommandations de son entraîneur), vous savez très bien que ce temps n’est pas pour vous et vous l’adaptez vous-même en fonction de votre niveau. Cette donnée étant chiffrée, quantifiable, les repères sont plus simples (je n’ai pas son niveau donc je ne pourrais pas faire 12 x  400 m en 1’15).
  • Votre camarade d’entrainement a consulté un diététicien qui lui a préconisé de manger tel repas le midi, tel repas le soir… Vous allez appliquer cela sans penser que le diététicien a personnalisé le plan en fonction de son métabolisme, de ses habitudes alimentaires, des éventuelles déficiences…

Voila mon cheval de bataille, l’alimentation n’est pas une feuille volante, n’est pas du à peu près, c’est un des facteurs de performance ! Feriez-vous une bonne séance après une bonne raclette ? Non ! Mais feriez-vous une bonne course après avoir mangé au hasard ? Non si l’on compare à un plan alimentaire personnalisé !

 

Qu’est-ce que la diététique sportive ?

Par un système de questions-réponses simples et pertinentes, il est important d’identifier des liens entre l’alimentation quotidienne du sportif et des symptômes fonctionnels (fatigue, blessures, troubles alimentaires…). Il s’agit de faire prendre conscience à la fois de ce qui est bien (en renforçant ainsi le principe des représentations) et moins bien tout en apportant des informations utilisables par l’athlète dans la vie de tous les jours et notamment lors de la pratique de son sport !

 

Il faut savoir passer du « Savoir » au « Faire » !

Ce processus est d’autant plus facilité quand l’athlète se pose les bonnes questions relatives à sa vie : quels sont les avantages à changer ? Les inconvénients à ne pas changer ma façon de s’alimenter? Ai-je envie d’évoluer pour être meilleur, améliorer mes performances, réaliser mon rêve sportif ? En quoi un diététicien peut-il m’aider et influencer sur mes paramètres de performance tant physiques, physiologiques que mentaux ? Psychologiquement, suis-je prêt ? Mon entourage aussi ?… autant de questions qui amènent l’individu à réagir, se questionner, formuler les bonnes questions au diététicien, dans un souci de suivi optimal et d’acquisition d’une autonomie nutritionnelle par la suite.

 

Alimentation non adaptée, attention aux conséquences !

Certains sports sont sensibles aux risques de déséquilibres alimentaires notamment les sports d’endurance (trail, marathon, ultra, triathlon…). Les causes majeures sont souvent des régimes à visée perte de poids « draconiens », répétitifs, chroniques, procurant des apports énergétiques moyens, trop faibles face aux besoins réels occasionnés par l’activité sportive. En général, un seul but est recherché : diminution du poids et de la masse grasse dans un souci de recherche d’un poids minimal et non forcément « optimal » ! Très fréquemment, le cercle vicieux de « Malnutrition » se met en place, entraînant déficiences, voir carences micronutritionnelles (oligo-éléments, minéraux, vitamines…), surentraînement et in fine les contre-performances.

 

Conclusion

« Avoir les jambes sans un carburant de qualité et en quantité est aussi inutile qu’avoir un carburant optimal sans les jambes », traduction : faire une excellente préparation mais mal s’alimenter est aussi improductif que bien s’alimenter sans faire de préparation !

Pour plus d’informations, voici mes tarifs et prestations ainsi que les témoignages d’athlètes suivis.

 

Je suis membre de :

Société Française de
Nutrition du Sport
Association Française des Diététiciens Nutritionnistes Réseau Troubles des Conduites Alimentaires
Société Française de Nutrition du Sport Association Francaise des Diététiciens Nutritionnistes troubles du comportement alimentaire

Sportivement.

 

Nicolas AUBINEAU
Diététicien Nutritionniste du sport et en clinique

Partager sur Facebook Partager sur Viadeo

Nicolas Aubineau
6diplômes officiels
autour de la nutrition
(Sport, Santé, Prévention)
+ 700 000visiteurs par an
sur le site
+ 800sportifs
suivis
+ 14 000patients
suivis

Suivez moi sur Facebook

Liens

AFDN entrainement triathlon Cardiocean Croix rouge française trail coaching nutrition Livre athlete food Marathon food

INSCRIPTION NEWSLETTER

Nous respectons votre vie privée, vous pouvez vous désincrire quand vous le souhaitez

Fermer la fenêtre


Si vous souhaitez être au top sur l'alimentation sportive, inscrivez-vous à ma newsletter bimensuelle et recevez en EXCLUSIVITÉ et GRATUITEMENT mes nouveaux articles !

  • Comparatif des produits énergétiques du marché
  • Conseils alimentaires par sport
  • Recettes maison
  • Intérêts des nutriments, ingrédients